Navigation – Plan du site
chronique bibliographique

Henze, Paul B. – Layers of Time. A History of Ethiopia. London, Hurst & Company, 2000, 372 p., glossaire, index, bibl.

Giulia Bonacci

Texte intégral

1Un livre sur l’histoire de l’Éthiopie, s’il échappe à la forme monographique, se trouve confronté au moins à trois problèmes : la profondeur du champ historique (environ 2 500 ans), la multiplicité des sources (archéologiques, diplomatiques, occidentales, éthiopiennes) et la complexité des axes thématiques (champ linguistique, social, religieux, étatique, international).

2Premier ouvrage synthétique à inclure trois chapitres sur l’Éthiopie révolutionnaire, les politiques du Derg et sa chute en 1991, Layers of Time. A History of Ethiopia (Strates de temps. Une histoire de l’Éthiopie) suit un découpage temporel pourtant classique de l’histoire éthiopienne. Un chapitre introductif décrit les caractéristiques géologiques et archéologiques du territoire, et les chapitres suivants se penchent respectivement sur l’empire aksumite (ier au viie siècle), l’Éthiopie médiévale (xiie-xve siècle), l’Éthiopie moderne (fin du xvie au début du xviiie siècle), l’ère des Princes (1755-1855), les politiques d’expansion de Yohannes IV et Ménélik II (fin xixe siècle). Deux longs chapitres sont consacrés au règne de Haile Selassie I (1916-1974) qui cherchent à mettre en évidence ses politiques de centralisation et de modernisation de l’État éthiopien.

3Paul B. Henze ne cache pas qu’avant d’être strictement historien il est acteur (participant) de l’histoire. Il ne produit pas de nouvelles sources ou d’analyses critiques des sources existantes, mais cherche à raconter une histoire à des lecteurs avertis ou curieux, avec un texte fluide et équilibré qui est bien documenté. Diplomate américain, son engagement professionnel permet une mise à jour des relations éthio-américaines qui n’ont été abordées que marginalement dans l’historiographie sur l’Éthiopie.

4La rançon obligée de cette option méthodologique est un certain flou en l’absence d’une confrontation systématique des dates ou sources, qui eût été souhaitable, et qui laisse supposer que l’information partielle a été acquise à travers des entretiens ou expériences personnelles dans le cadre de missions politiques sur le terrain.

5Le regard porté sur le xxe siècle éthiopien est marqué par le parti pris idéologique de l’auteur : le traitement réservé à Mengistu Haile Mariam en est un bon exemple. Dès l’introduction, la politique du Derg est remise en cause, et au long du texte des références critiques, parfois déplacées, apparaissent dans des comparaisons entre la violence exercée par Mengistu Haile Mariam et celle provoquée par l’Empereur Susneyos lors de sa conversion au catholicisme ; ou encore entre « l’arrogance et le fanatisme » de Mengistu avec « l’assurance et le zèle religieux » de l’Empereur Tewodros II. De même, la partialité annoncée au lecteur affaiblit la valeur du récit fait des années 1974-1991, qui se limite à une approche politique et diplomatique de la révolution éthiopienne et des dynamiques autoritaires mises en place, sans proposer de perspectives sociales, religieuses ou idéologiques qui auraient été un apport historiographique majeur.

6La contextualisation constante de l’Éthiopie contemporaine fait pourtant de cette histoire un outil nécessaire pour saisir la place et le poids réels de l’Éthiopie au sein de la communauté internationale ; ainsi que les grandes lignes de tension qui traversent encore le pays et son plus proche voisin, l’Érythrée.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Giulia Bonacci, « Henze, Paul B. – Layers of Time. A History of Ethiopia. London, Hurst & Company, 2000, 372 p., glossaire, index, bibl. », Cahiers d’études africaines [En ligne], 167 | 2002, mis en ligne le 03 septembre 2002, consulté le 31 juillet 2014. URL : http://etudesafricaines.revues.org/1500

Haut de page

Auteur

Giulia Bonacci

Du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page