Navigation – Plan du site
chronique bibliographique

Baquez, Pascal (collectés, traduits et présentés par). – Contes swahili de Kilwa. Hadithi za kiswahili kutoka Kilwa. Contes bilingues

Paris, L’Harmattan, 2000, 142 p. (La « Légende des Mondes »).
Mohamed Ahmed Saleh
p. 668-669

Texte intégral

1La traduction des contes swahili de Pascal Baquez a de nombreux mérites. Il existe peu d’ouvrages rédigés en swahili qui bénéficient d’une traduction française. Il existe encore bien moins de textes correspondant à une tradition orale. Même en swahili, très peu de contes ont fait l’objet de rédaction et de publication.

2Le traducteur ne se contente pas seulement de plonger le lecteur dans un univers lointain, quasi mythique, mais il fait un effort nécessaire pour lui donner des instruments d’analyse utiles pour saisir le contexte socioculturel et historique des contes présentés. Le lecteur est imbibé dans le monde et la culture swahili, et il y trouve des informations essentielles pour comprendre la place et le rôle de Kilwa dans l’évolution historique, politique, sociale et économique de cet aire culturelle.

3Les six contes présentés dans ce recueil, bien qu’ils aient une particularité locale de Kilwa, font partie intégrante du patrimoine culturel du monde swahili dont le rayonnement s’étend sur 3 000 kilomètres, tout au long du littoral est-africain, de Brava (Somalie) jusqu’à Sofala (Mozambique) et les îles adjacentes. Puisés dans un répertoire de cette civilisation mercantile qui est issue de rencontres des éléments divers de populations, notamment celles du bassin de l’Océan indien, les contes présentés dans ce recueil sont chargés d’images fortes et symboliques. Ils ont tous pour toile de fond les rapports sociaux et moraux. Ils véhiculent les valeurs holistes d’amour et de haine, du monde émotionnel, de fantasmes ou, tout simplement, de la vie et de la mort. Ils enseignent que le bien finit toujours par avoir le dessus sur le mal.

4La traduction rend bien l’originalité de ces contes moraux où le phénomène de métamorphose est omniprésent et où la frontière entre l’homme et l’animal s’avère difficile à établir.

5L’épouse du Sultan qui n’a pas écouté les conseils du guérisseur engendre un serpent. C’est la patience des parents qui permet à ce serpent de grandir, d’épouser à son tour une fille de sultan et de se métamorphoser à nouveau.

6La vieille femme sans enfants voit se transformer en filles les œufs qu’elle a gardés dans la jarre mais comme elle ne sait pas garder le secret qu’elles ont en commun, elle perd ses enfants et sa dignité.

7L’importance de la promesse, du secret, du respect des interdits, et le rejet de toute trahison dans cette tradition du littoral est-africain sont bien illustrés dans les contes qui ont été choisis pour ce recueil. La question de tolérance exprimée à travers le respect de la différence et de l’autre y trouve une place primordiale. Ce sont des valeurs qui ont fait la force des Swahili et qui leur ont permis de survivre à diverses agressions sous forme d’invasions ou d’occupations, et de rebondir tout au long de leur histoire.

8À travers ce genre de contes que les anciens racontent aux enfants régulièrement le soir avant de dormir, c’est tout le processus du développement sociologique et psychologique des Swahili qui est mis en perspective. À l’instar des rites de passage, les contes jouent un rôle pédagogique essentiel dans la fabrication de la personnalité. C’est pourquoi la publication de ces contes swahili est une contribution très précieuse à la conservation d’une tradition culturelle qui risque de disparaître face à la mondialisation et au développement du tourisme dans la région.

9Le traducteur est sans doute imprégné de cette culture dont il témoigne. Tous les efforts qu’il fait pour en rendre compte permettent bien de lui pardonner les fautes minimes de compréhensions de sous-entendus présents dans le texte.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Mohamed Ahmed Saleh, « Baquez, Pascal (collectés, traduits et présentés par). – Contes swahili de Kilwa. Hadithi za kiswahili kutoka Kilwa. Contes bilingues », Cahiers d’études africaines [En ligne], 171 | 2003, mis en ligne le 15 février 2007, consulté le 23 septembre 2017. URL : http://etudesafricaines.revues.org/1530

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page