Navigation – Plan du site
La migration mise en récits

Icons of Becoming

Documenting Undocumented Migration from West Africa to Europe
Symboles de devenir. Enquêter sur les migrations clandestines d’Afrique de l’Ouest vers l’Europe
Christian Vium
p. 217-240

Résumés

Les dramatiques et spectaculaires images de migrants africains démunis tentant dans la souffrance d’atteindre les côtes européennes dans des embarcations de fortune sont devenues endémiques dans les médias européens. Ces images font cependant rarement plus que produire le migrant comme un sujet politique, une pauvre vie provenant d’un continent miséreux dépeint à la hauteur de sa souffrance. À partir d’un cas ethnographique d’un projet de recherche en cours consistant à enquêter sur les migrations clandestines de l’Afrique de l’Ouest vers l’Europe, cet article décrit des événements significatifs de vies de migrants avant leur départ du continent africain, fournissant ainsi des données ethnographiques rares sur leur périlleuse traversée du désert saharien. Cet article montre comment la photographie peut être utilisée comme un outil utile pour la recherche ethnographique et comment elle permet une forme particulière de narration collaborative, offrant une nouvelle ethnographie conceptuelle. L’article montre comment la migration illégale est essentiellement une question de devenir social, qui implique paradoxalement un devenir inversé, dans lequel les migrants doivent continuellement se dénoncer, ne devenant personne afin d’éviter de ne devenir personne aux yeux de leurs familles lors de leur retour chez eux.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Departing
An Icon of Becoming
Lost in the Desert
Collaborative Storytelling
Becoming Imperceptible
The Collapse

Aperçu du texte

Dramatic images of suffering, huddling masses of African migrants crossing the ocean in overcrowded ramshackle boats, landing on the shores of Europe increasingly inhabit our television screens and newspaper pages.  Stripped of their history, these migrants become visible to us only at the height of their suffering: undifferentiated, shipwrecked souls with glearing white eyes, exhausted by dehydration and days spent at sea.  These “apocalyptic representations” (de Haas 2008: 1305, 1317) effectively construct the migrants as “lost souls” (Mallki 1996: 387-390), invading hordes from a poor and lost continent (Broomberg & Chanarin 2008: 6; Jackson 2006: 79; Lucht 2012: ix; Vium 2007).  That human suffering represents a “master subject in our mediatized times” (Kleinman & Kleinman 1996: 1) is hardly a surprise given our longstanding historical obsession with death, pain and existential trials and tribulations, which figure so prominently in Western myths and collective narrative discour...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Christian Vium, « Icons of Becoming », Cahiers d’études africaines [En ligne], 213-214 | 2014, mis en ligne le 27 juin 2016, consulté le 27 mai 2017. URL : http://etudesafricaines.revues.org/17645

Haut de page

Auteur

Christian Vium

Department of Anthropology, University of Copenhagen.

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page