Navigation – Plan du site
Musiques dans l’« Atlantique noir »

« On the Waves of the Ocean »

Des musiques dans l’Atlantique noir
Alice Aterianus-Owanga et Pauline Guedj
p. 865-887

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

Amériques noires et Atlantique noir
L’Atlantique noir de Paul Gilroy : de la théorie à l’outil
Des musiques et des musiciens dans la mondialisation
Dépasser le noir : des catégories identitaires plurielles, négociées et emboîtées
Et l’Afrique…
Remarques finales

Aperçu du texte

Paraissant plus de vingt ans après la sortie de l’œuvre de Paul Gilroy (1993), L’Atlantique noir. Modernité et double-conscience, ce numéro thématique se penche sur le rôle des pratiques musicales dans l’élaboration de dialogues culturels survenant dans l’espace transatlantique. Les neuf articles qu’il contient examinent la manière dont cet espace historique transnational, né de la violence de la Traite et de l’esclavage, s’est vu et se voit encore aujourd’hui chanté et réinventé par des artistes de genres musicaux diversifiés. À l’instar des auteurs du morceau que nous empruntons pour notre titre, ode rappée aux vagues d’un océan décrit comme simultanément destructeur et créateur, les artistes évoqués dans ce numéro se feront les inventeurs de discours complexes sur leurs histoires, leurs héritages et leurs identités.

En s’inscrivant dans le champ ouvert récemment dans les sciences sociales à propos des liens entre musiques et mondialisation, notre numéro tente d’élaborer une réflex...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Alice Aterianus-Owanga et Pauline Guedj, « « On the Waves of the Ocean » », Cahiers d’études africaines [En ligne], 216 | 2014, mis en ligne le 21 janvier 2017, consulté le 29 juin 2017. URL : http://etudesafricaines.revues.org/17877

Haut de page

Auteurs

Alice Aterianus-Owanga

Labex CAP - IIAC-LAHIC-Musée du Quai Branly, Centre de recherches et d’études anthropologiques (CREA), Université Lyon 2.

Du même auteur

Pauline Guedj

CREA, Université Lyon 2, Center for International Research in the Humanities and Social Sciences, CNRS, New York University, New York.

Du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page