Navigation – Plan du site
Musiques dans l’« Atlantique noir »

Moroccan Multiplicities

Performing Transnationalism and Alternative Nationalism in the Contemporary Urban Music Scene
Multiplicité marocaine : la performance du transnationalisme et du nationalisme alternatif dans la scène contemporaine des musiques urbaines
Nadia Kiwan
p. 975-997

Résumés

Plus de vingt ans après la publication de l’ouvrage de Paul Gilroy (1993), L’Atlantique noir : modernité et double conscience, continue à fournir plusieurs points d’entrée utiles concernant le thème de la créativité musicale en général et la scène urbaine des musiques actuelles en particulier. Cet article examine les répertoires culturels et linguistiques des musiciens contemporains au Maroc et explore leurs positions performatives qui privilégient, à la fois, une identité transnationale et une « marocanité » ancrée dans le contexte national. Par le biais d’une discussion de la théorie de Gilroy, et d’une enquête de terrain menée au Maroc en 2007-2008, nous allons suggérer que, tandis que certains éléments du modèle de l’Atlantique noir sont extrêmement pertinents, la tendance de Gilroy de privilégier un cadre d’analyse post-national n’est pas une démarche intellectuelle dépourvue de problèmes dans le contexte musical marocain.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2018.
Consulter cet article

Plan

From Black Atlantic to “Transmarocanité” ?
Moroccan Multiplicities and Alternative Nationalism
La Nouvelle Scène marocaine and the Boulevard des jeunes musiciens
Nouvelle Scène Artists in Morocco

Aperçu du texte

This article examines the multiple forms of identification which characterise the creative practices of urban musicians in contemporary Morocco. It explores their cultural and linguistic repertoires and argues that they adopt a performative stance which simultaneously emphasises a transnational identity and a “marocanité”. The empirical research which is the main premise for this article was undertaken over a seven year period, first of all as part of a European Union 5th Framework project entitled Changing City Spaces (2002-2005) and subsequently, under the aegis of the uk Arts and Humanities Research Council-funded project Diaspora as Social and Cultural Practice : A Study of Transnational Networks across Europe and Africa or “tnmundi” for short (2006-2010). The research undertaken during the Changing City Spaces project focused on creative practices and cultural policy in Europe, taking as its focus, a metropolitan and urban approach to cultural policy and cultural complexity. As...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Nadia Kiwan, « Moroccan Multiplicities », Cahiers d’études africaines [En ligne], 216 | 2014, mis en ligne le 21 janvier 2017, consulté le 25 mars 2017. URL : http://etudesafricaines.revues.org/17905

Haut de page

Auteur

Nadia Kiwan

School of Language and Literature, University of Aberdeen, United Kingdom.

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page