Navigation – Plan du site
Études et essais

L’envers du tourisme au Sahara tchadien

Entre jeu politique national et indifférences locales
Tourism in the Chadian Sahara. National Politics and Local Indifference
Julien Brachet et Judith Scheele
p. 107-131

Résumés

Au début de l’année 2012, un avion commercial transportant des touristes s’est posé pour la première fois dans le désert tchadien. Après être revenu sur les contextes géopolitiques saharien et tchadien qui ont suscité cette « ouverture » touristique, l’article décrit la manière dont le pouvoir politique national s’exerce à travers ce nouveau champ. L’analyse porte ensuite sur le peu d’intérêt manifesté par les populations du Sahara tchadien concernant la venue de ces étrangers que personne n’a invités. Indifférence et malentendus donnent l’occasion de questionner l’idée du développement par et pour le tourisme, puis d’interroger les notions d’hospitalité et de solidarité qui éloignent visiteurs et visités plus qu’elles ne les rapprochent.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Le Tchad : mal aimé du tourisme saharien jusqu’à l’inversion de la carte sécuritaire du Sahara
L’émergence du Tchad sur la scène touristique
Une volonté présidentielle de développer le tourisme saharien ?
Volonté de développement national ou mise en scène du fief présidentiel ?
À Faya, peu d’attentes, peu d’intérêt
Localement, un intérêt limité, ciblé et confus
Quelques malentendus d’une expérience touristique équivoque
Le tourisme culturel et solidaire : hospitalité et solidarité en question

Aperçu du texte

Sous l’œil désintéressé de quelques militaires locaux, deux jeunes hommes terminent de balayer les deux salles presque abandonnées du petit aéroport de Faya-Largeau, au cœur du Sahara tchadien. Une équipe de sécurité privée approche, débonnaire, suivie de policiers et d’agents de l’aéroport de N’Djamena venus pour l’occasion. Un panneau « arrivée » est scotché sur une vitre, un panneau « départ » sur une autre juste à côté. Puis arrivent peu à peu des véhicules tout-terrain, le ministre du Tourisme, les gouverneurs du Borkou et du Tibesti, le préfet du Borkou, le maire de Faya, quelques militaires français, des journalistes de Télé Tchad et de France 2. Une centaine de personnes se retrouvent réunies et commencent à attendre. Quelques heures passent pendant lesquelles des militaires tchadiens tentent avec difficulté de chasser les ânes de la piste d’atterrissage. Peu avant la nuit, malgré le vent de poussière, un avion estampillé Air Méditerranée se pose. Les autorités tchadiennes s...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Julien Brachet et Judith Scheele, « L’envers du tourisme au Sahara tchadien », Cahiers d’études africaines [En ligne], 217 | 2015, mis en ligne le 31 mars 2017, consulté le 22 mai 2017. URL : http://etudesafricaines.revues.org/18029

Haut de page

Auteurs

Julien Brachet

UMR Développement & sociétés, IRD - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ; All Souls College, University of Oxford.

Judith Scheele

UMR Développement & sociétés, IRD - Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne ; All Souls College, University of Oxford.

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page