Navigation – Plan du site

Polyphonic Disconcert around Polygyny

Riwan ou Le Chemin de Sable by Ken Bugul (Senegal) and Niketche. A Story of Polygamy by Paulina Chiziane (Mozambique)
Catarina Martins
p. 787-810

Résumés

Déconcertantes polyphonies sur la polygynie. Riwan ou Le Chemin de Sable de Ken Bugul (Sénégal) et Niketche. Une histoire de Polygamie de Paulina Chiziane (Mozambique). — Cet article présente une lecture féministe de deux romans écrits par deux femmes africaines sur le sujet de la polygynie. D'autres romans seront inclus dans la discussion pour démontrer que la polyphonie en tant que stratégie esthétique correspond à une volonté politique de faire entendre le plus grand nombre de voix de femmes sur le sujet. Une lecture simpliste de la polygynie, considérée oppressante pour les femmes à l'opposé de la monogamie comme norme désirable, est remplacée par l'accent mis sur des constellations de pouvoirs complexes. Celles-ci ne peuvent être définies exclusivement par le paramètre du genre, mais demandent des regards intersectionnels qui mettent au jour des formes invisibles d'agencement, des sémantiques de liberté et d'autonomisation que les cadres conceptuels féministes n'ont pas reconnues jusqu'à présent. L'élargissement de perspectives conduit à une remise en cause épistémologique d'un éventuel eurocentrisme et des sémantiques coloniales de quelques notions centrales de la théorie féministe, comme « pouvoir » et « émancipation ».

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Polygyny—The Impossible “State of The Art”
Polygyny in Literary Fiction

Aperçu du texte

Polyphony is a common aesthetical strategy of novels written by African women that deal with the subject of polygyny.  These novels intentionally stage the dialogue and contrast between several voices and stories of women living in or connected with various forms of polygyny.  The result is generally not a harmonious concert but a disharmony that disconcerts us with many unanswered questions and contradictory perspectives.  Moreover, if the reader—specially the reader from the North—is looking for what might be an outright disavowal of this form of marital union, (s)he may well be deceived.  African women writers prefer to offer us complexity than to comply with a simplistic, colonial or neocolonial perception of women in African societies: a perception that imprisons them in the passive role of victims of their own patriarchal culture, of tradition, of ignorance, of poverty, regardless of the diversity of locations, subject positions, intersections and life paths that occur in extr...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Catarina Martins, « Polyphonic Disconcert around Polygyny », Cahiers d’études africaines [En ligne], 220 | 2015, mis en ligne le 01 janvier 2015, consulté le 27 juin 2017. URL : http://etudesafricaines.revues.org/18305

Haut de page

Auteur

Catarina Martins

Du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page