Navigation – Plan du site

Witchcraft and Violence in Ghana

An Assessment of Contemporary Mediation Efforts
Shelagh Roxburgh
p. 891-914

Résumés

La violence liée à la sorcellerie en Afrique de l'Ouest attire actuellement d'une façon importante l'attention des médias internationaux. Souvent, la violence liée à la sorcellerie est dépeinte comme un phénomène récent ou en voie de croissance, en particulier dans la région du nord du Ghana où se trouvent les camps de sorcières notoires. Ces camps de sorcières sont souvent dépeints comme symbolisant la violence contre les femmes, et la violence-même est caractérisée comme étant le résultat inévitable de la croyance en la sorcellerie. Cet article problématise cette approche de la sorcellerie par une enquête de celle-ci en tant que réalité vécue complexe. Dans cette optique, nous évaluons les efforts des quatre institutions qui intercèdent à la sorcellerie au Ghana : l'État, les ONG, les organisations religieuses et les autorités traditionnelles.  En se basant sur des entretiens avec ces quatre acteurs, ainsi qu'avec des victimes de la violence liée à la sorcellerie, cet article met en évidence le conflit épistémologique qui sous-tend les interventions contemporaines, qui ne parviennent pas à répondre à l'insécurité spirituelle que nombreux Ghanéens ressentent de façon quotidienne.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Witchcraft as Reality
Understanding Witchcraft
The Modern State
Non Governmental Organizations
Religious Organizations
Traditional Authorities

Aperçu du texte

In the greater majority of the world, the threat of witchcraft is a daily reality, where people live within a state of spiritual insecurity, vulnerable to psychic attack from those around them (Ashforth 2005).  For those who live outside of the reality of witchcraft, this very real and contemporary phenomenon is most visible in news reports of various forms of witchcraft-related violence.  Though such violence is often sensationalized in media and presented in terms and language which persuades us to view these acts as shocking or appalling, for those who live amongst witches, “mob justice” as it is called in Ghana, is often viewed as the last defence against a world which is increasingly uncontrolled and uncontrollable.

An initial aim of this research project was to problematize the correlation made between witchcraft belief and violence and to investigate whether these two concepts are mutually constitutive.  I began with the question: how can witchcraft-related violence be assesse...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Shelagh Roxburgh, « Witchcraft and Violence in Ghana », Cahiers d’études africaines [En ligne], 224 | 2016, mis en ligne le 01 janvier 2016, consulté le 28 février 2017. URL : http://etudesafricaines.revues.org/18387

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page