Navigation – Plan du site

De la Bible aux jouets de Noël chez les Moundang du Tchad

Maud Gauquelin
p. 915-940

Résumés

L'étude des premières stratégies missionnaires évangéliques chez les Moundang du Tchad, avec pour technique centrale, la traduction des Évangiles et l'introduction de l'écriture, révèle une forme de continuité, mais aussi de rupture. En effet, si l'évangélisation s'accompagne de la « raison graphique » au début du XXe siècle, un siècle plus tard, les Églises évangéliques nord-américaines proposent un échange inédit, associant conversion religieuse et consumérisme. Avec l'analyse ethnographique de l'opération « Christmas Child » proposée par the Samaritan's Purse, une ong évangélique, cet article montre comment l'évangélisation en Afrique, où la figure de Jésus est placée au centre, remet en cause les structures sociales et politiques locales. Comme un bain révélateur, cette opération donne aussi l'occasion de questionner les notions de société de consommation et de loisir en Occident, mettant en lumière un lien particulier entre christianisme et marché.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

La traduction de la Bible : stratégie centrale des pionniers luthériens
L'Église fraternelle luthérienne au Tchad : un Américain au Sahel
Biblicisme et christocentrisme luthérien
La conversion : un mouvement
Invention missionnaire de l'ethnie moundang ?
Opération Christmas Child et matérialisme ludique de la Samaritan's Purse
La dimension épistolaire : fonctions contemporaines de l'écriture dans le don aux étrangers
Un don énigmatique
L'imaginaire « ludique » américain en pays moundang
Batman, de Gotham City à Léré, le vol transnational d'une chauve-souris
De l'illusion de la « gratuité » : les termes de l'échange
Un échange particulier : la conversion, un « don de soi »
Jésus-Christ « super héros »
Un absent, le père Noël : quand l'ancêtre n'est pas mobilisé : image de la rupture ?
« Wii goo ! Vous les Blancs, vous êtes partis, vous êtes loin ! » Réception, perception et appropriations locales du jouet
Le jouet, révélateur de la fonction de « temps » et de la notion d'« espace »
« Bricolage » moundang de jouets américains
« Là, la femme, elle refuse de laisser rentrer le monsieur... et là, elle est condamnée, sur la Croix, comme Jésus »
La Bible et le jouet, « duo évangélique » pour une conversion religieuse efficace ?

Aperçu du texte

L'étude des stratégies prosélytes de l'Église fraternelle luthérienne au Tchad, première mission chrétienne américaine en pays moundang présente à partir de 1926, montre que l'évangélisation en Afrique subsaharienne dépasse le simple ancrage local, traversant les frontières territoriales, mais aussi temporelles. Avec pour technique centrale, la traduction des Évangiles et l'introduction de l'écriture, elle révèle une forme de continuité, mais aussi de rupture. En effet, au début du xxe siècle, grâce à la transcription de la Bible en langue vernaculaire, un missionnaire luthérien, l'Américain Y. I. Kårdal, réussit à transformer un paysage particulier : la royauté sacrée des Moundang du Tchad, une population à laquelle l'anthropologue Alfred Adler (1982) consacra une imposante étude dans les années 1980. Près d'un siècle plus tard, une technique d'évangélisation pour le moins originale apparaît sur le territoire du Gong, le roi sacré moundang. En 2007, lors de l'Operation Christmas Ch...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Maud Gauquelin, « De la Bible aux jouets de Noël chez les Moundang du Tchad », Cahiers d’études africaines [En ligne], 224 | 2016, mis en ligne le 01 janvier 2016, consulté le 27 février 2017. URL : http://etudesafricaines.revues.org/18391

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page