Navigation – Plan du site
De l’art (d’être) contemporain

Playing (in) the Market

Hervé Youmbi and the Art World Maze
Dominique Malaquais
p. 559-580

Résumés

Je(ux) du marché. Hervé Youmbi et le labyrinthe du monde de l'art. — En 2010 et 2014, l'artiste camerounais Hervé Youmbi (1973-) lançait deux projets multimédia : Ces totems qui hantent la mémoire des fils de Mamadou et Visages de masques. S'étalant sur plusieurs années, ces réalisations étaient toujours en cours au moment de la parution de cet article. Avec Totems et Visages, Youmbi prend à partie la violence structurelle du marché de l'art, des institutions et des pratiques qu'il génère et du système capitaliste qui les sous-tend. L'article propose une analyse centrée sur une palette de questions que Totems et Visages mettent en lumière. En particulier, il s'intéresse à la façon dont ces travaux traitent le phénomène de la marchandisation. Les notions de valeurs intrinsèque et monétaire, de fétichisation et de cooptation sont également explorées. D'une comparaison détaillée de la manière dont les deux projets envisagent ces thématiques émerge le portrait d'un corpus à la fois profondément engagé et traversé par le doute.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Totems to Haunt our Dreams
Rush for the Center
Commodification
Rejoinders
Visages de masques
Classificatory Schemes
Meaning on the Move

Aperçu du texte

In 2010, Cameroonian artist Hervé Youmbi (1973-) embarked upon a project titled Totems to Haunt Our Dreams .  This undertaking led him to several cities: Douala, where he makes his home; Aba, in Eastern Nigeria; Dakar; Johannesburg; Cotonou; Kinshasa; and New York City.  Four years later, astride Douala and the Grassfields region of Western Cameroon, he set to work on a second project, called Visages de masques (“Faces of Masks”).  In both Totems and Visages, Youmbi examines the place—and, at times, the non-place—that artists hailing from Africa occupy in the global art world.  With considerable humor, a trenchant dose of irony and a richly nuanced reading of contemporary political and economic landscapes, he takes to task the structural violence of the institutions that constitute this world.  Together, Totems and Visages powerfully critique the art market, the spaces and practices to which it gives rise, and the larger, late-capitalist system to which they collectively belong.

Whil...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Dominique Malaquais, « Playing (in) the Market », Cahiers d’études africaines [En ligne], 223 | 2016, mis en ligne le 01 janvier 2016, consulté le 20 août 2017. URL : http://etudesafricaines.revues.org/18471

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page