Navigation – Plan du site
De l’art (d’être) contemporain

Singularité et universalité des destins

La démarche artistique de Freddy Tsimba
The Singularity and Universality of Human Fates in Freddy Tsimba's Art. 
Bogumil Jewsiewicki
p. 581-606

Résumés

Les œuvres façonnées au chalumeau par Freddy Tsimba puisent autant dans la mémoire culturelle kongo qu'elles s'inscrivent dans l'esthétique de l'art contemporain global. Sa démarche combine le singulier des expériences de vies congolaises avec le global du sentiment d'appartenance à l'humanité. Ses sculptures, souvent arrangées en installations, sont composées d'objets hors usage dont la présence témoigne du sort de leurs anciens usagers. Par son esthétique et ses références visuelles à l'art contemporain, la forme de l'œuvre accorde à des vies singulières une pertinence globale. Par une expérience de vie dont il témoigne, chaque objet ramassé par Tsimba dans les rues de Kinshasa « re-présente » un être humain dont le destin interpelle le spectateur. La démarche artistique de Freddy Tsimba affirme la co-présence des individus et des sociétés du monde.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

Assembler au chalumeau des récits pour que de la souffrance (re)naisse une vie meilleure
Qui attribue le label d'art contemporain ?

Aperçu du texte

Ma lecture du travail de Freddy Tsimba s'articule autour de deux lignes entrecroisées, à savoir la contemporanéité de la mémoire culturelle (kongo dans ce cas concret) et l'appel universel de l'œuvre d'art composée d'une multitude de témoignages sur les destins (chacun unique) d'individus ordinaires. La mémoire culturelle est particulière, spécifique à une communauté de filiation (plutôt sociale que biologique). Cependant, est universel l'appel esthétique des formes d'une œuvre (sa beauté) dont la mémoire culturelle inspire la démarche de création. Inversement, tout humain devrait recevoir l'expérience d'un autre humain, comme un destin qui aurait pu être le sien (Sontag 2004 ; Jewsiewicki 2014a). Néanmoins, le sens partagé de destin commun n'efface pas l'unicité de chaque expérience de vie. Le ramassage par Freddy Tsimba des objets — témoins de vie — dans les rues, les arrière-cours de « parcelles » d'habitations ou dans des lieux d'affrontements armés précède leur agencement en un...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Bogumil Jewsiewicki, « Singularité et universalité des destins », Cahiers d’études africaines [En ligne], 223 | 2016, mis en ligne le 01 janvier 2016, consulté le 20 octobre 2017. URL : http://etudesafricaines.revues.org/18489

Haut de page

Auteur

Bogumil Jewsiewicki

Du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page