Navigation – Plan du site
De l’art (d’être) contemporain

L'art de la polémique

Africa95 et Seven Stories about Modern Art in Africa
The Polemics of Contemporary African Art: The Africa95 Festival and the Seven Stories about Modern Art in Africa Exhibition
Maureen Murphy
p. 663-678

Résumés

Ce texte revient sur la genèse et la réception critique du Festival Africa95, et de l'exposition Seven Stories about Modern Art in Africa organisés à Londres en 1995. Si le Festival réitère une vision des arts de l'Afrique jugée à l'époque passéiste, Seven Stories semble se nourrir des réflexions postcoloniales du moment en donnant la parole à cinq curators africains. Parmi les rares expositions à fournir une recherche approfondie sur l'histoire de l'art moderne et contemporain en Afrique, 7 stories n'en est pas moins la cible de vives critiques et constitue un tournant important dans l'historiographie de l'art contemporain africain.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

L'exposition Africa : The Art of a Continent
Le Festival Africa95
L'exposition Seven Stories about Modern Art in Africa
L'envers du décor

Aperçu du texte

En 1995, Londres accueille Africa95, l'un des plus grands festivals dédiés à l'Afrique jamais organisé en Europe. Parrainé par Léopold Sédar Senghor, inauguré par la reine Elisabeth et Nelson Mandela, tout juste élu président de la République d'Afrique du Sud, l'événement marque un tournant dans l'histoire de la représentation des arts d'Afrique en Europe. Car s'il est globalement bien reçu, il n'en soulève pas moins de vives polémiques. La validité de l'idée même d'Afrique est questionnée, de même que la légitimité des auteurs des discours prononcés au nom du continent. Dans un contexte de xénophobie croissante, certains s'interrogent sur la persistance d'une fascination exotique pour une Afrique « authentique » et critiquent, en contrepoint, le désintérêt des institutions pour les créations d'artistes anglais issus de la diaspora africaine. En provoquant ces débats, le festival marque un point de non retour (du moins dans les pays anglo-saxons), au lendemain duquel il ne semble pl...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Maureen Murphy, « L'art de la polémique », Cahiers d’études africaines [En ligne], 223 | 2016, mis en ligne le 01 janvier 2016, consulté le 29 avril 2017. URL : http://etudesafricaines.revues.org/18526

Haut de page

Auteur

Maureen Murphy

Du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page