Navigation – Plan du site
Études et essais

Menstrual Synchrony Claims among Suri Girls (Southwest Ethiopia)

Between Culture and Biology
Synchronisation prétendue des cycles menstruels des jeunes filles suri (Éthiopie méridionale). Entre culture et biologie
Jon Abbink
p. 279-302

Résumés

Chez les agro-pasteurs suri, une ethnie relativement autonome de 34 000 personnes environ, vivant dans l’extrême sud-ouest éthiopien, les jeunes adolescentes prétendent souvent qu’elles ont leurs règles ensemble, et régulent leurs cycles selon les phases de la lune. La “synchronie menstruelle”, malgré un manque de preuves, est un phénomène contesté et souvent débattu dans la littérature scientifique. Plutôt que d’accepter l’existence de ce phénomène, nous soutenons que les jeunes filles suri (célibataires), qui connaissent bien la sexualité, la fécondation, la procréation et la prévention des grossesses, adoptent un scénario culturel visant à modifier et à intégrer ces faits physiologiques dans une forme socio-culturelle. Elles utilisent la prétendue synchronie pour changer, avec succès, les comportements sexuels, maintenir une indépendance sexuelle et choisir leurs partenaires dans une société marquée par l’égalité des sexes, mais aussi par la compétition individuelle.
Après une brève présentation du débat interdisciplinaire portant sur le phénomène de la synchronie menstruelle, son (in)existence et ses causes éventuelles, nous décrirons la culture sexuelle et les coutumes de menstruation des Suri, en utilisant des données recueillies chez des jeunes filles vivant dans deux villages différents. Nous proposons ainsi une interprétation des stratégies sexuelles et de reproduction des femmes suri comme un moyen d’accroître leur agency dans une société instable et au futur incertain.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Sexual Culture in Debates on Human Reproduction and Demographic Development
Themes in Menstrual Synchrony Studies: Biology or Culture?
The Suri Agro-pastoralists in Southwest Ethiopia and their Gender Relations
Suri Sexual Culture
Suri Menstrual Synchrony?
The Study Population and the Data
Menstrual Synchrony in the Strategy of Young Females: Sexual and Reproductive Knowledge and its Manipulation
Socio-political Changes Impacting on Social Organization and Sexual Culture: Decline of a Cultural System?

Aperçu du texte

Sexual Culture in Debates on Human Reproduction and Demographic Development

In this study on the sexual culture of the Suri people, a South Ethiopian agro-pastoral society, I look at how Suri girls use “menstrual synchrony” claims to shape their sexual and reproductive agency, balancing between bio-physiological and socio-cultural factors.  I place this account within the globally emerging discourse on sexual and reproductive rights in developing countries.

The Ethiopian case described here shows a local sexual culture that was developed on the basis of correct physiological knowledge of the facts of reproduction and female anatomy, and optimally geared to the conditions and the (limited) possibilities that people have to deal with sexual and reproductive health challenges.  Ethiopia, a country with a growing but still underdeveloped educational infrastructure and a very embryonic population policy, has a high average fertility rate of 5.4 per woman and an annual population growth of ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Jon Abbink, « Menstrual Synchrony Claims among Suri Girls (Southwest Ethiopia) », Cahiers d’études africaines [En ligne], 218 | 2015, mis en ligne le 01 janvier 2016, consulté le 17 octobre 2017. URL : http://etudesafricaines.revues.org/18586

Haut de page

Auteur

Jon Abbink

Du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page