Navigation – Plan du site
Notes et documents

Migrer à contre-courant

L’exemple des résidents culturels européens en Afrique de l’Ouest
Migrating Countercurrent. The Example of European Cultural Residents in West Africa
Altaïr Despres et Marta Amico
p. 367-388

Résumés

Cet article analyse la migration d’artistes et de professionnels de la culture européens en Afrique de l’Ouest. Il montre, d’abord, que cette migration culturelle est rendue possible par la structuration d’un marché artistique transnational, au carrefour du développement de la coopération culturelle européenne sur le continent africain et de l’émergence, au Nord, d’un marché des « cultures du monde ». Il montre, ensuite, l’intrication des dynamiques professionnelles, conjugales et familiales dans ces trajectoires migratoires à contre-courant. L’article revient, enfin, sur les appartenances identitaires développées par celles et ceux que nous avons appelés des résidents culturels, qui se construisent à distance de la figure de l’« expat » et de la logique du « projet importé par les Blancs ».

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

L’émergence d’un axe Nord-Sud de mobilités artistiques
Les conditions sociales de l’installation d’Européens en Afrique
Médiations artistiques et nouvelles appartenances identitaires

Aperçu du texte

Dans l’étude des migrations contemporaines, la mobilité des populations depuis les pays du Sud vers ceux du Nord a concentré l’immense majorité des efforts de recherche. Les nombreux travaux qui se sont en particulier consacrés aux migrations africaines vers l’Europe ont permis de rendre compte de la diversité et de la complexité de ces phénomènes migratoires depuis les indépendances. Ils ont restitué tour à tour les logiques sociales à l’œuvre dans ces mobilités, depuis les dynamiques de travail (impulsées par l’ouverture en Europe d’un marché de l’emploi aux immigrés en provenance des anciennes colonies), jusqu’aux dynamiques conjugales et familiales (regroupement familial, mariages transnationaux), en passant par les dynamiques d’émancipation ou de réalisation de soi à travers la migration vers le Nord. Au regard de la richesse de ces travaux, l’analyse des mobilités européennes vers l’Afrique fait incontestablement figure de parent pauvre. À cet égard, la recherche sur le touris...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Altaïr Despres et Marta Amico, « Migrer à contre-courant », Cahiers d’études africaines [En ligne], 221-222 | 2016, mis en ligne le 01 avril 2018, consulté le 20 août 2017. URL : http://etudesafricaines.revues.org/19017

Haut de page

Auteurs

Altaïr Despres

CESSP — Centre européen de sociologie et de science politique

Marta Amico

Fondation de la Maison des Sciences de l’Homme de Paris / Union Européenne — Programme Action Marie Curie

Du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page