Navigation – Plan du site
études & essais

Le fond de l'art était rouge

Transferts artistiques entre l'ancien bloc socialiste et la République populaire du Congo
The Ground of the Air is Red.  Artistic Exchanges between the Former Soviet Bloc and the People's Republic of Congo
Nora Greani
p. 379-398

Résumés

Première République populaire d'Afrique, le Congo-Brazzaville se caractérise durant près de trois décennies par une production artistique originale, au service de l'édification de l'État socialiste. L'esthétique socialiste et les nouvelles modalités d'organisation de la sphère culturelle sont sous-tendues par divers transferts artistiques résultant de logiques politico-diplomatiques propres à la période de la Guerre froide : formation des artistes congolais à l'Est, circulation des images de propagande ou encore mise en place d'une organisation de masse propre aux artistes. Tenus d'assurer la propagande du régime, plusieurs artistes participent activement à la structuration de l'État, en élaborant par exemple le drapeau national. Cet article pose un premier regard sur le courant artistique socialiste congolais et questionne l'influence de l'URSS, de Cuba ou de la Chine populaire, sur la mise en place d'un art prolétarien « à la congolaise ».

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Émergence et établissement d'un art de parti
Des artistes unis et engagés
Du contrôle étatique à l'autocensure
Un décalage historique et artistique

Aperçu du texte

Le 15 août 1963, soit précisément trois ans jour pour jour après l'accession à l'indépendance de la République du Congo, une révolution populaire désignée plus tard par l'expression « les Trois Glorieuses » aboutit à la démission, l'emprisonnement puis l'exil du père de l'indépendance, l'abbé Fulbert Youlou. Cette insurrection inaugure dans le pays fraîchement indépendant une nouvelle ligne politique et idéologique orientée vers le socialisme. En voici les principaux jalons historiques. Un laïc, Alphonse Massamba-Débat, succède à l'abbé. En accord avec l'aspiration idéologique de la révolution qui l'a porté au pouvoir, il proclame le socialisme scientifique « doctrine officielle de l'État ». Deux grandes conceptions s'affrontent durant son mandat : celle d'un socialisme modéré dit « bantou » rejetant la lutte des classes et prôné par le Président, et celle d'un socialisme scientifique plus radical, incarné par le Premier ministre Pascal Lissouba. Au mois d'août 1964, à l'image de no...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Nora Greani, « Le fond de l'art était rouge », Cahiers d’études africaines [En ligne], 226 | 2017, mis en ligne le 01 avril 2019, consulté le 21 octobre 2017. URL : http://etudesafricaines.revues.org/20716

Haut de page

Auteur

Nora Greani

Laboratoire d'Anthropologie et d'Histoire de l'Institution de la Culture - Institut interdisciplinaire d'anthropologie du contemporain (LAHIC-IIAC), CNRS-EHESS, Paris.

Du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page