Navigation – Plan du site

Monuments publics au XXIe siècle

Renaissance africaine et nouveaux patrimoines
Nora Greani
p. 495-514

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

Des Indépendances aux festivités des cinquantenaires : naissances et renaissances nationales
Stratégies électorales et clientélistes
Mansudae Overseas Projects : Renaître depuis la Corée du Nord
Nouveaux monuments publics : un patrimoine national ?

Aperçu du texte

Le monument n’est pas un objet simple tant il est
comme protégé par son évidence. Il tient son caractère
très particulier du fait d’être toujours situé au carrefour :
entre plusieurs formes, entre plusieurs intentions, entre
plusieurs réceptions (Fabre 2016 : 196).

Ce numéro thématique est consacré à l’étude de la monumentalité contemporaine en Afrique subsaharienne. Il invite à réfléchir de façon concomitante aux intentions commémoratives des gouvernements commanditaires de monuments et aux pratiques mémorielles que ces monuments induisent auprès d’acteurs divers. Rassemblant pour la première fois des études de cas consacrées à des monuments publics édifiés depuis le début des années 2000, ce dossier s’adosse à une démarche propre aux sciences sociales qui inscrit ces monuments dans leur espace social, politique et physique et resitue leurs usages dans une histoire longue : on peut dire, en ce sens, que les analyses menées donnent chair à la pierre. La notion de monument public couv...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Nora Greani, « Monuments publics au XXIe siècle », Cahiers d’études africaines [En ligne], 227 | 2017, mis en ligne le 01 septembre 2017, consulté le 20 octobre 2017. URL : http://etudesafricaines.revues.org/20801

Haut de page

Auteur

Nora Greani

Laboratoire d’anthropologie et d’histoire de l’institution de la culture – Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain (LAHIC-IIAC), CNRS-EHESS, Paris.

Du même auteur

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page