Navigation – Plan du site

Instructions aux auteurs

La rédaction examinera les manuscrits inédits, en français ou en anglais, qui lui seront soumis. Tout manuscrit accepté par le comité de lecture est réservé aux Cahiers d’Études africaines. L’auteur qui envisagerait de publier son article dans une autre revue sera tenu d’en avertir la rédaction afin d’obtenir son accord. L’article devra, une fois accepté, se conformer aux règles éditoriales de la revue.

Les articles ne doivent pas dépasser 60 000 signes.

L’exemplaire sera envoyé (en format word pour Mac) par courrier électronique (Cahiers-afr@ehess.fr, nchabloz@ehess.fr) comprenant les notes en bas de page et en numérotation continue dans le texte, la bibliographie, le résumé (traduit en anglais) n’excédant pas 120 mots et une liste de moins de 10 mots-clés (sans oublier la région et la ville étudiées) (traduits également en anglais).

La bibliographie sera présentée en fin d’article, par ordre alphabétique de noms d’auteurs. Elle suivra le modèle suivant :

Copans, J.
1980 Les marabouts de l’arachide, Paris, Le Sycomore.

Samoff, J.
1987 « School Expansion in Tanzania : Private Initiatives and Public Policy »,
Comparative Education Review, 31 (3) : 333-360.

Freston, P.
2001 « The Transnationalisation of Brazilian Pentecostalism », in A.
Corten & R. Marshall-Fratani (eds.), Between Bable and Pentacost, London, Hurst & Co. : 195-215. Les références bibliographiques dans le cours du texte seront simplement données entre parenthèses de la façon suivante : (Copans 1980) ; (Samoff 1987 : 352) ; (Freston 2001 : 203-204).

Les figures et les cartes seront remises prêtes à clicher. Si elles ont été faites au moyen d’un logiciel de dessin ou de graphisme, une copie du fichier correspondant doit être envoyée également avec mention du logiciel utilisé.

Les Cahiers publient également des recensions d’ouvrages et des articles à caractère bibliographique. Ces contributions sont le plus souvent sollicitées par la rédaction, mais elles peuvent aussi lui être proposées. En règle générale, elles ne doivent pas dépasser 2 000 mots (nchabloz@ehess.fr).