Navigation – Plan du site
études et essais

Continuité et rupture dans les représentations du pouvoir politique au Bénin entre 1972 et 2001

Le président Mathieu Kérékou. Du militaire-marxiste au démocrate-pasteur
Camilla Strandsbjerg

Résumés

Cet article s'intéresse aux transformations du langage politique au Bénin et plus particulièrement aux parallèles qui existent entre l'influence pentecôtiste à partir de l'ère démocratique et l'impact marxiste durant le régime autoritaire de 1972-1990. À travers une analyse du discours du président Mathieu Kérékou, insistant notamment sur la transformation politique qu'il a pu mettre en scène grâce à un discours chrétien pentecôtiste à partir de 1996, il montre comment les empreintes religieuses jouent un rôle particulièrement important dans ces transformations. Il illustre notamment comment le discours pentecôtiste et celui de la démocratie et de la bonne gouvernance, tout en faisant partie de tendances « globales », s'inscrivent localement dans un contexte spécifique où ils prennent sens en participant, avec l'ensemble des traditions religieuses et politiques, à la construction de l'imaginaire du nouveau système démocratique.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Camilla Strandsbjerg, « Continuité et rupture dans les représentations du pouvoir politique au Bénin entre 1972 et 2001 », Cahiers d’études africaines [En ligne], 177 | 2005, mis en ligne le 11 avril 2005, consulté le 30 juillet 2014. URL : http://etudesafricaines.revues.org/4903

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page