Navigation – Plan du site
études et essais

L’effondrement de la Générale des Carrières et des Mines

Chronique d’un processus de privatisation informelle
Benjamin Rubbers
p. 115-133

Résumés

Comment interpréter l’effondrement inattendu de la Générale des Carrières et des Mines (Gécamines), une entreprise minière autrefois si importante pour l’économie congolaise ? Au lieu de revenir une nouvelle fois sur la prédation du régime de Mobutu et sur la « crise » économique qui frappe le pays, cet article s’intéresse à la dynamique interne de la société en la saisissant dans son univers social propre. Ce faisant, il explique comment a été négociée la privatisation interne et externe de la société et rend intelligible la temporalité de sa lente agonie durant la seconde moitié des années 1980.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Benjamin Rubbers, « L’effondrement de la Générale des Carrières et des Mines », Cahiers d’études africaines [En ligne], 181 | 2006, mis en ligne le 13 avril 2006, consulté le 18 avril 2014. URL : http://etudesafricaines.revues.org/5835

Haut de page

Droits d'auteur

© Cahiers d’Études africaines

Haut de page