Navigation – Plan du site

184 | 2006
Parentés, plaisanteries et politique

Sous la direction de Cécile Canut et Étienne Smith
Parentés, plaisanteries et politique
Informations sur cette image
ISBN 978-2-7132-2129-3

Ce numéro spécial réunit une dizaine d’anthropologues et de politistes qui se proposent de revisiter, avec de nouvelles problématiques, un objet classique de l’anthropologie : les « relations à plaisanteries » ou joking relationships.
À rebours des analyses fonctionnalistes ou iréniques persistantes, la dimension politique est privilégiée dans l’analyse renouvelée de ces pratiques et de leur mise en discours par les acteurs contemporains (hommes politiques, entrepreneurs de la néo-tradition, universitaires, médiateurs, journalistes…). Ce dépassement critique du modèle classique d’analyse et de sa vulgarisation, permet de s’interroger sur les constructions identitaires et les relations de pouvoir, les imaginaires du conflit et de la coexistence, la vie politique locale…
À partir d’exemples du Sénégal, du Mali du Burkina Faso et de la Gambie, les auteurs offrent des points de vue circonstanciés sur cet objet transversal qui s’inscrit dans les grandes problématiques actuelles en postcolonie : enjeux de réconciliation et de pacification, articulation entre ethnicités et citoyenneté, recyclage des discours savants et des « savoirs locaux ».