Cahiers d’études africaines http://etudesafricaines.revues.org Les Cahiers d'études africaines privilégient une approche anthropologique et historique, et traite de l’Afrique, des Antilles et des Amériques noires dans toutes leurs extensions. Dominique Chancé & Alain Ricard (dir.), Études Littéraires Africaines Ce dossier d’Études Littéraires Africaines rassemble les contributions présentées en avril 2011 lors d’une journée d’études du laboratoire LAM (Les Afriques dans le monde) consacrée à l’étude de la traduction postcoloniale. Celle-ci, contrairement à la pratique prédominante en contexte colonial, se pose en effet comme un nouveau cadre institutionnel qui encourage le dialogue avec des visions du monde autres que celles des dominants.

Dans sa contribution intitulée « Frotter et limiter notre cervelle contre celle d’autrui : la traduction comme exercice de l’autre », Nathalie Carré étudie le rapport entre le soi et l’Autre dans les traductions des Safari za Wasuaheli, publiées en allemand et en différentes versions durant les premières années de la colonisation de l’Afrique orientale. Né de la double volonté de disposer, d’une part, d’un recueil de textes pour l’étude du kiswahili, et de connaître, d’autre part, les réalités du continent à travers les voix de ses autochtones, cet ouvrag...

]]>
Elisabet Carbó http://etudesafricaines.revues.org/19036 2017-03-02
Triangulating between Church, State, and Postcolony After decolonization, coopérants went to West Africa to teach under the French development program Cooperation. France’s investment in the culturally charged realm of education demonstrates how ties deepened between France and West Africa at the very moment that many spoke of loosening or severing them. While scholars often look at Franco-African relations from an official or diplomatic angle, this article reveals how these relations were a product of everyday negotiations between coopérants, local teachers, clergy, and transnational Catholic organizations as much as they were shaped by the decisions of French and African governments. Coopérants played many roles: they were the cultural currency of a newly technocratic French culture, religious representatives of the Church, putative experts, and indispensable teachers in countries not able to fully staff their schools with locals. Coopérants reveal how France’s presence abroad after decolonization was intertwined with the Church, e...

]]>
Rachel Kantrowitz http://etudesafricaines.revues.org/18964 2017-03-02
Présence, mobilité et migration vers les Suds La parution de ce numéro spécial des Cahiers d’Études africaines consacré aux Européens en Afrique témoigne de la contribution de la recherche africaniste à l’émergence de nouveaux champs d’études migratoires. Les travaux présentés ici sur la présence européenne en Afrique représentent un apport original au vaste corpus scientifique, majoritairement en anglais, dédié aux nouveaux flux migratoires, reliant le Nord au Sud. Ils font écho à ceux de spécialistes de nombreuses disciplines — géographes, sociologues, anthropologues, politologues, linguistes, par exemple — enquêtant sur d’autres terrains et s’intéressant aux Occidentaux installés en Europe du Sud et en Amérique latine, principalement. Nous présentons ici un panorama non exhaustif de leurs publications qui replace la question de la présence dans le corpus scientifique dédié aux mobilités et aux migrations nord-sud. Ce court essai bibliographique décrit les sujets les mieux connus, et aborde des débats récents, notamment autou...

]]>
Eve Bantman-Masum http://etudesafricaines.revues.org/19024 2017-03-02
Migrer à contre-courant Cet article analyse la migration d’artistes et de professionnels de la culture européens en Afrique de l’Ouest. Il montre, d’abord, que cette migration culturelle est rendue possible par la structuration d’un marché artistique transnational, au carrefour du développement de la coopération culturelle européenne sur le continent africain et de l’émergence, au Nord, d’un marché des « cultures du monde ». Il montre, ensuite, l’intrication des dynamiques professionnelles, conjugales et familiales dans ces trajectoires migratoires à contre-courant. L’article revient, enfin, sur les appartenances identitaires développées par celles et ceux que nous avons appelés des résidents culturels, qui se construisent à distance de la figure de l’« expat » et de la logique du « projet importé par les Blancs ».

]]>
Altaïr Despres Marta Amico http://etudesafricaines.revues.org/19017 2017-03-02
L’immigration européenne en Afrique à l’épreuve du régime de la « porte ouverte » des territoires sous mandat et sous tutelle internationale Le statut international du Cameroun impliquait l’application du régime de la porte ouverte. Ce régime tendait à appliquer la pratique du libre accès, au Cameroun, pour les personnes étrangères. Les Européens saisirent cette opportunité pour amplifier leur présence au Cameroun français. Ainsi, du fait de certains facteurs, l’immigration européenne se caractérisa par une extrême timidité de 1916 à 1946. Après la Seconde Guerre mondiale, la posture libérale observée dans la gestion de l’immigration étrangère permit un accroissement substantiel de la population européenne. Cet afflux d’immigrants européens ne plut pas aux Camerounais, qui ne tardèrent pas à en demander l’arrêt. Dès lors, le gouvernement français décida d’améliorer la qualité de l’immigration européenne au Cameroun, en s’assurant de sa rentabilité économique. S’appuyant sur les paradigmes de la fermeture et de l’ouverture des frontières d’un pays aux flux migratoires entrant et sortant, cette étude examine les considérat...

]]>
Cyrille Aymard Bekono http://etudesafricaines.revues.org/19004 2017-03-02
L’« élu » et le « kipanda cha Muzungu » (« morceau de Blanc ») Les débuts de l’immigration européenne au Congo belge, initiés par des individus appartenant aux classes populaires et à la petite bourgeoisie, se situent dès les premières décennies du XXe siècle. Poussés par l’appât du gain et par l’esprit d’aventure, Belges, Italiens, Grecs, Portugais, mais aussi Anglais, Américains, Allemands, sont attirés par les possibilités de travail offertes dans la région minière du Katanga. Le Kivu, région de grandes plantations, devint le terrain privilégié d’une forme d’immigration élitaire. Le rôle des Européens au Congo est étroitement lié aux spécificités structurelles du colonialisme belge, expression d’un pouvoir dominateur articulé sur le rapport État/grandes sociétés/missions, s’opposant à l’intensification du phénomène migratoire et donc à la mobilité sociale. La condition de marginalité assignée aux communautés européennes leur confère un rôle spécifique dans la société coloniale. Le retard de l’historiographie a laissé cet aspect inexploré pen...

]]>
Rosario Giordano http://etudesafricaines.revues.org/18993 2017-03-02
Les Corses au Gabon Au début des années 2000, une importante communauté corse expatriée vit au Gabon, travaillant notamment dans le domaine des jeux d’argent mais s’appuyant sur des strates d’installation plus anciennes et sociologiquement plus diversifiées. Les inquiétudes identitaires de ces Corses d’Afrique trouvent une réponse originale dans la référence à une identité régionale dont la définition ne va pas sans contradictions.

]]>
Vanina Profizi http://etudesafricaines.revues.org/18987 2017-03-02
Moving beyond the Colonial? For the first time in sub-Saharan Africa’s postcolonial history, large numbers of citizens of a European former colonial power are migrating to an ex-colony. Portuguese migrants are attracted by Angola’s strong economic growth and are seeking to escape crisis in Portugal. This article focuses on everyday workplace relations between Angolans and Portuguese. In particular, it analyses how colonial power relations still resonate with both groups and whether their mutual imaginaries are moving beyond the colonial past. The article concludes that dependence on access to the labour market and the goodwill of Angola’s political and administrative class has undercut the ex-colonisers’ dominance. Yet colonial imaginaries are still in play, particularly among the Portuguese. Consequently, postcolonial power relations among Angolans and Portuguese are contested and unstable.

]]>
Lisa Åkesson http://etudesafricaines.revues.org/18981 2017-03-02
Les coopérants français en Algérie (1962-1966) Absents de la scène commémorative, peu présents dans le champ historique franco-algérien, mais de plus en plus présents sur la scène mémorielle, les coopérants français en Algérie sont rendus visibles dans les années 2000. En s’appuyant sur un matériau de sources archivistiques et orales, cet article souhaite apporter un éclairage sociologique sur les coopérants français présents en Algérie entre 1962 et 1966, période riche et confuse en termes d’historicités en présence, de sociologie des acteurs et de registre des mobilités. La volonté des autorités françaises d’adapter en 1965 la réglementation du statut du coopérant, atteste de la gestion particulière de la coopération menée depuis l’indépendance algérienne et du caractère composite de la catégorie des coopérants, ce dont témoigne le recueil de récits de vie, ainsi que la richesse des parcours individuels, apportant ce faisant, un éclairage inédit sur une catégorie particulière de coopérants.

]]>
Sabah Chaïb http://etudesafricaines.revues.org/18970 2017-03-02
Pratiques de scolarisation de jeunes Français au Sénégal Ce texte traite des pratiques transnationales de scolarisation dans leur pays d’origine d’enfants d’immigrants sénégalais en France. Ouvriers et employés pour la plupart, établis dans les quartiers populaires confrontés à des difficultés multiformes, ils voient leurs enfants inscrits dans les écoles françaises s’engager dans des processus d’échec. Certains parents envoient alors leurs enfants dans des établissements d’enseignement secondaire au Sénégal, à la fois pour les préserver d’un environnement peu favorable aux études, ensuite pour créer en leur faveur les conditions d’un engagement dans des dynamiques de réussite scolaire et sociale. Le détour par le pays d’origine fonctionne alors comme la recherche d’une excellence.

]]>
Hamidou Dia http://etudesafricaines.revues.org/18955 2017-03-02